Pourquoi Enfance Action

La sécheresse des années 70 dans la zone sub-saharienne a entraîné la disparition de la faune et la flore de tous les pays limitrophes. Ainsi le Sahara a fait un bond de 250 km vers le sud provoquant la semi désertification d’une grande quantité de pays tels que :

  • le Sénégal
  • le Mali
  • le Niger
  • le Burkina-Faso
  • le Tchad
  • le Soudan.

L’absence de pluie et l’explosion démographique ont entraîné une paupérisation de plus en plus importante de toutes ces populations. A la fin des années 60, le rapport de richesse entre nos pays occidentaux et ces pays du Sud était de 1 à 50, actuellement le rapport est de 1 à 120 (Source UNICEF). Si rien n’est fait à court terme, une grande partie de ces gens n’auront espoir que de migrer vers des contrées plus propices notamment vers les pays d’Europe.

Il apparaît comme fondamental à Enfance Action de permettre à ces populations déshéritées de se développer et de s’épanouir dans leur pays respectif avec leur culture et leurs traditions, plutôt que d’émigrer vers nos pays occidentaux et venir grossir nos populations en difficultés sociales installées dans nos zones urbaines.

La scolarité et l’éducation étant la base du développement d’une société, Enfance Action a choisi de mobiliser une part importante de ses efforts dans ce domaine. De plus, s’agissant de zones rurales (60 % de la population) il est apparu à Enfance Action comme essentiel de compléter son action en soutenant des projets agricoles : les conditions favorables d’apprentissage d’un enfant sont indissociables de bonnes conditions de vie de leurs parents.